Le Comité National d'Hommage à Aristides de Sousa Mendes

Le Comité a été créé en Mars 1988 à Bordeaux, il rassemble des bordelais, des membres de la Communauté juive et de la Communauté portugaise. C'est lui qui a pris les différentes initiatives qui ont abouti à l'inauguration du buste sur l'Esplanade Charles de Gaulle,


Photo Claude Petit "Sud-Ouest" on reconnait sur la photo : Le Président M.Soares, Marie Rose Faure
Sousa Mendes, Maria Barroso et Mr. Manuel Dias

Et à la pose de la plaque commémorative sur le mur de l'ancien consulat de Bordeaux au N°14 du Quai Louis XVIII ce même 29 Mai 1994

Photo Claude Petit "Sud-Ouest"


Photo David Antunes, toute la famille réunie devant l'ancien consulat de Bordeaux.

La Cérémonie terminée, le Comité a offert au Président Soares et à la famille du Consul la BD "Bordeaux dans la Tourmente" que son auteur, Jocelyn Gille, à bien voulu compléter, y ajoutant cette histoire jusque là inconnue...voir BD.

==========================================================

Mais ce Comité a une histoire

L'arrivée de l'immigration portugaise, à Bordeaux, avait provoqué la création d'émissions de radio en langue portugaise. Ainsi est né le CODIF, COmmunication & DIFfusion de la Culture portugaise (1983) . En cherchant des informations pour les retransmettre, nous avons appris qu'un 23 Juin 1987, une Avenue avait était inauguré à Jérusalem en l'honneur d'Aristides de Sousa Mendes, un ancien Consul portugais de Bordeaux, qui en juin 1940, avait sauvé de la déportation et de la mort 30.000 réfugiés, dont 10.000 juifs.

À Bordeaux personne ne savait.
Le Consul de Bordeaux interrogé, ne voulait rien en dire..?.. Il avait désobéi à Salazar..!
C'est pour en savoir plus, et pour diffuser l'information que le Comité s'est constitué, et que l'information a commencé à circuler à travers la radio et le journal de la Fédération:
"Interaction Aquitaine Portugal". C'est à travers cette petite revue que Marie Rose, la plus jeune fille du Consul, apprit l'histoire de son père. En effet sa maman n'avait pas jugé utile de l'informer de toutes les conséquences de sa désobéissance à Salazar.

Manuel Dias, Joaquim Nougueira et le fr.Bernard Rivière en ont été les pionniers. Il fallait chercher et rassembler des documents, les traduire, publier brochures et articles, aider les chercheurs et les historiens. Le jeune retraité s'y est employé. Le Comité a pu être officiellement constitué avec des représentants de la Communauté juive de Bordeaux. Marie Rose Faure Sousa Mendes en est la Présidente d'Honneur, Manuel Dias le Président. En juin 1992, le Comité a accueilli à Bordeaux, Diana Andringa, pour la réalisation d'un film: "Le Consul proscrit", avec la présence d'un certain nombre de témoins qui leur devaient la vie. La diffusion de ce documentaire a achevé de convaincre. Deux ans plus tard, un Buste était inauguré Allées Charles De Gaulle, une plaque était posée, à la porte de l'ancien consulat de Bordeaux, 14 Quai Louis XVIII. D'autres hommages ont suivis : une rue de Bordeaux, un Collège portent déjà le nom d’Aristides de Sousa Mendes. Un membre du Comité est officiellement membre du "Conseil d’Administration de la Fondation Aristides de Sousa Mendes et y représente le Comité".

(d'aprés un article de Carlos Pereira "Lusitano" mars 2001)

Marie Rose Faure Sousa Mendes, et le fr.Bernard Rivière (Photo Joaquim Nougueira)

Le Comité est composé de membres de la Communauté Juive, de la Communauté française dont la Communauté portugaise. Il accueillera avec joie tous ceux qui voudront bien se joindre à lui pour continuer la tâche...

Le Comité continue aujourd'hui son action en s'éfforçant de faire connaitre son héros par tous les moyens à sa disposition, en particulier par ce site web, la publication de livres, d'études ou d'articles, mais aussi par son action auprés des pouvoirs publics et des éducateurs, pour que mémoire soit évoquée et gardée...cela en lien avec la Fondation.

Le 50 me Anniversaire de la mort d'Aristides de Sousa Mendes, ( 3 Avril 2004), a été pour le Comité, aussi bien pour sa préparation que pour sa réalisation, une occasion de se regrouper, d'agir et de s'élargir, et ainsi, ensemble, de faire connaitre l'action de A.Sousa Mendes.voir (Cinquantenaire).

=================================================================