La Communauté Juive de Bordeaux reconnaissante

Dans son édition datée du 12 février 2003, l'EXPRESS présente la vie des différentes religions à Bordeaux. Aprés avoir rappelé l'histoire de la Communauté juive: Le passé récompensé, l'auteur consacre la moitié de son article à l'attitude d'Aristides de Sousa Mendes en juin 1940....

Des jours noirs de 1940 on se souvient de la synagogue profanée, des juifs enfermés là avant d'être déportés...et surtout des agissements de Maurice Papon.

Mais qui se rappelle d'Aristides de Sousa Mendes, ce diplomate portugais qui sauva bien plus de vies que le sous-prefet de la Gironde n'en abrégea ? Par une étrange ironie du destin, le Portugal fut, en la personne de son Consul à Bordeaux la planche de salut de milliers de juifs.

L'histoire raconte qu'apprenant le sort qui leur était réservé de la bouche d'un rabbin belge, au printemps de 1940, De Sousa Mendes s'enferma trois jours dans sa chambre. Quand il en sortit la décision était prise: bravant les ordres de Salazar, qui avait interdit à ses diplomates de délivrer des visas, il leur remit des sauf-conduits. En quelques semaines folles, 30.000 personnes-dont 10 000 juifs furent ainsi sauvés. Selon Yehuda Bauer..."ce fut la plus grande action de sauvetage menée par une seule personne durant l'Holocauste"

...Révoqué par son administration, ce monarchiste convaincu père de 14 enfants,mourut dans l'indigence en 1954. En 1961, un arbre fut planté à sa mémoire dans l'allée des Justes, à Jerusalem. Son pays ne le réhabilita qu'en 1988...À Bordeaux, un livre a été publié... un Comité National Français perpétue le souvenir du Portugais qui, peut-être racheta la dette historique de son pays à l'égard des juifs...M.Fts